Fonctionnement et pièges de votre EIG

L’Estimation Indicative Globale (EIG) est un document récapitulatif de l’ensemble des droits acquis dans tous les régimes français, transmis par le « GIP info retraite ».

L’EIG offre une vision globale indicative des droits acquis dès lors qu’une activité salariée a été exercée, ainsi que des estimations de pensions de retraite en fonction de plusieurs dates de départ à la retraite. Cependant, l’EIG présente quelques ambiguïtés et failles :

  • L’EIG ne fait pas état des trimestres de majoration pour enfants, pour enfants handicapés, pour carrières à l’étranger…
  • L’EIG ne prend pas en compte les périodes lacunaires.
  • L’EIG n’informe pas sur la possibilité de racheter des trimestres (coûts et gains associés).
  • L’EIG n’informe pas non plus sur les retraites anticipées (carrière longue, handicap…).
  • La première estimation de pension à taux plein est systématiquement et arbitrairement basée sur un départ en avril ou octobre (image 1). En effet, pour des raisons de simplification d’affichage et d’optimisation du temps de calcul (vu le nombre de dossiers à traiter), le logiciel de calcul utilisé par « GIP info retraite » ne propose que ces émois.

 

Présentation du document

Encadré « TAUX PLEIN »

Première ambiguïté : le premier bloc du document (image 1) a pour vocation de communiquer la date de retraite à taux plein, dans notre exemple le 01/10/2023. Cependant, une autre date de taux plein est affichée dans le tableau des estimations de pensions (image 2)…

De plus et pour rappel, cette date ne considère bien évidemment pas les informations sur la carrière longue, retraite pour handicap… et sera systématiquement en avril ou octobre…

  Image 1 : extraction d’une EIG – encadré « Taux Plein »

 

Tableau « Montants estimatifs des retraites »

Ce tableau (image 2) indique des montants estimatifs de pensions en fonction de l’âge de départ à la retraite et met en surbrillance la pension correspondant à la date de taux plein : ici le 01/04/2024, ce qui ne correspond pas à la date qui vient juste d’être proposée (le 01/10/2023 à l’image 1).

Cette ambiguïté est simplement due à la problématique d’affichage et de calculs comme évoqué précédemment.

Image 2: extraction d’une EIG – encadré « Montants estimatifs »

 

Des explications sont fournies à la suite de ce tableau (image 3), portant sur les âges de départ à la retraite utilisés pour les estimations. Celle sur le taux plein nous indique clairement que la date à prendre en compte est bien celle de l’encadré image 1 si toutefois l’ensemble des droits ont été pris en compte (majoration pour enfants, périodes à régulariser…) ; ce qui ne représente pas la majorité des cas.

Image 3: extraction d’une EIG – encadré « Explications âges de départ à la retraite »

 

Encadré « Comment est calculée l’estimation indicative globale ? »

La partie entourée en rouge fournie une réserve très importante, dans notre exemple, elle concerne les trimestres de majoration pour enfants qui ne sont pas reportés et donc sont pas pris en compte dans les estimations.

Image 4: extraction d’une EIG – encadré « Comment est calculée l’estimation indicative globale ? »

 

L’EIG indique ensuite en synthèse le nombre de trimestres acquis à la date d’édition (ici 145 trimestres au 31/12/2017) :

Image 5 extraction d’une EIG – Synthèse nombre de trimestres acquis

 

L’EIG est ensuite composé des RIS utilisés pour ces estimations.

 

Ajustement des estimations

Nous vous proposons de recalculer les estimations de notre exemple, dont les données sont les suivantes :

  • Femme née en février 1961
  • 2 enfants
  • Nombre de trimestres acquis au moment de l’édition de l’EIG : 145 au 31/12/2017
  • Nombre de trimestres requis pour sa génération pour le taux plein : 168
  • Date d’ouverture des droits : 62 ans le 01/03/2023

Ajustements :

  • Trimestres de majoration pour enfants non reportés sur le relevé : 16 trimestres
  • Bien que 16 trimestres de majoration, l’ouverture des droits reste à 62 ans, soit le 01/03/2023
  • Ainsi le 01/03/2023, le nombre de trimestres pris en compte sera de 181

 

Mise en évidence des décalages de calcul :

  • En bleu : les estimations de l’EIG sans prise en compte des trimestres de majoration et avec des dates systématiques à avril ou octobre.
  • En vert : l’ajustement avec prise en compte des trimestres de majoration et calcul au mois près.

 

 

Conclusion :

L’EIG ne communique pas la date de retraite à taux plein correcte car les trimestres de majoration pour enfants ne sont pas reportés.

De plus, même pour une personne sans enfant, la partie grisée (image 2) est en décalage avec la date de taux plein communiquée dès le début du document (image 1).

Malgré ces décalages, l’EIG reste un document intéressant mais nécessite une lecture minutieuse et approfondie.

Inscrivez-vous à notre newsletter

auteur(S)

Après de multiples expériences, il a rejoint SIACI SAINT HONORE en 2013. Il œuvre pour accompagner les entreprises dans la mise en place de mesures de Transition Emploi Retraite autant du point de vue technique que commercial.

PARTAGEZ

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À lire aussi