33,8 % des cadres partis en carrière longue en 2016

C’est le pourcentage de cadres partis en carrière longue en 2016, contre 29% des non cadres. Contrairement aux idées reçues, ils sont donc plus nombreux à bénéficier d’un départ anticipé.

 

Contrairement à une idée reçue selon laquelle les cadres sont moins éligibles au dispositif de départ anticipé pour carrières longues du fait d’un début de carrière tardif lié à des études supérieures, ils étaient 33,8% en 2016 selon les chiffres de l’AGIRC-ARRCO, contre 29% des non cadres.

 

Trois éléments de réponse peuvent l’expliquer :

  • Les hommes sont surreprésentés chez les cadres partant à la retraite (deux fois plus). Or, les femmes sont deux fois moins nombreuses à partir dans le cadre d’une carrière longue et partent en moyenne plus tard que les hommes (62,8 ans contre 62,2 ans en 2017).
  • Les cadres sont beaucoup moins touchés par le chômage (3,3% en 2017). Ceux qui ont débuté leur activité avant 20 ans ont donc plus de chance de remplir les conditions d’éligibilité puisqu’ils auront plus souvent une carrière entièrement cotisée.
  • Les cadres exercent des métiers moins pénibles : leur carrière est donc moins impactée par des interruptions de type maladie/accident du travail, réduisant les trimestres cotisés ouvrant droit au départ anticipé.
Inscrivez-vous à notre newsletter
  • Hidden
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

auteur(S)

Impliqué depuis plus de 10 ans au sein de structures spécialisées dans le conseil retraite, il a rejoint SIACI SAINT HONORE en 2017 pour accompagner les entreprises dans la mise en place de mesures de Transition Emploi Retraite.

PARTAGEZ

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur email

À lire aussi