Rubrique ESG : mars 2022

L’inquiétude sur la réalité de la qualité des traitements des pensionnaires en maison de retraite a brutalement mis en doute la robustesse des modèles d’analyse ESG des gérants. Et dans une gestion qui se prétend ESG, c’est toujours le « G » qui coûte le plus cher en termes boursier. Rappelons-nous l’impact que ce défaut de gouvernance avait eu sur Volkswagen…

Il faut donc questionner les modèles ISR, désormais à la croisée des chemins entre crédibilité et multiplicité des labels. La mise en œuvre de la taxonomie va sans doute vider le Label ISR d’une partie de sa substance. Mais ce sera long pour que la taxonomie devienne la référence : la taxonomie est une discussion européenne, donc une discussion de compromis et non pas hélas de convictions partagées.
Il n’existe pas encore de lien explicite entre les label(s) ISR et taxonomie. Pas plus qu’il n’existe de taxonomie sociale.

Pour finir sur les établissements accompagnant le grand âge, si à court terme nos ainés ne peuvent pas être pris en compte dans des maisons de retraite dignes de la confiance des familles, alors la question de les garder à nos côtés va à nouveau se poser, en mobilisant un temps considérable chez les aidants. Un risque social à anticiper, préfinancer, ou assurer en urgence par les employeurs dans le cadre de leurs politiques de « benefits ».

Inscrivez-vous à notre newsletter
  • Hidden
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

auteur(S)

Expert en solutions d’ingénierie financière depuis plus de 20 ans avec de solides compétences dans le métier de la gestion financière, Thierry a rejoint SIACI SAINT HONORE en 2015 pour développer l’activité d’Investment Consulting.

PARTAGEZ

À lire aussi

Marchés

Rubrique ESG : octobre 2022

La rubrique Environnementale, Sociale et de Gouvernance Inflation Reduction Act, le plan Biden à 437 milliards USD Dans le tourbillon des mauvaises nouvelles financières, l’Inflation…

Lire la suite