Suivez-nous !

Exemple : Où en sommes-nous de la réforme des retraites ?

La rubrique ESG et de sobriété – Mars 2023

23 Mar. 2023

Green greed

Les émissions de green bonds en 2022 ont été un peu plus faibles qu’en 2021, attisant d’autant plus l’appétit des investisseurs voulant «verdifier» leurs portefeuilles, au prix d’une prime, d’un «greenium».

Source : JP Morgan AM

596 Mds USD avaient été émis en 2021 pour tomber à 443 Mds USD en 2022. Victimes de leur succès à l’émission, elles s’achètent plus chères qu’une obligation classique, ce qui se ressent sur leur performance à long terme.

Performances annualisées sur 5 ans à fin 2022 :

  • Bloomberg Euro Agg Bond TR EUR : -2,28%
  • Bloomberg Euro Green Bond TR EUR : -3,03 %

En Europe, c’est la France et l’Allemagne qui mènent le train des émissions d’obligations vertes, essentiellement par les entreprises et les institutions financières. La transition énergétique va être essentiellement investie par le secteur privé qui subira pourtant le risque de régulation émanant du secteur public.

Source: S&P Global Market Intelligence

 

Nous remercions : Black Rock, Groupama AM, S&P Intelligence, JP Morgan AM, CPR AM pour la qualité de leurs publications, sources de nos lectures et de ce résumé.

L'auteur de l'article
Les thématiques

Restez informé.e des actualités

Inscrivez-vous à la newsletter

*obligatoire
À lire aussi