Suivez-nous !

Exemple : Où en sommes-nous de la réforme des retraites ?

Réforme des retraites et profils d'investissements

27 Août. 2019 5 min de lecture

Dans le cadre de la réforme des retraites, l’arrêté du 7 août 2019 (Code Monétaire et Financier) précise la composition et le libellé des profils d’investissements.

Voilà donc enfin une référence pour tous les libellés « prudent », « dynamique », « équilibre » et autres qui étaient jusqu’à présent laissés à la main du marketing des gérants.

Chaque profil se définit par sa proportion d’investissement « à faible risque ». Par « faible risque », il faut entendre les fonds ou UC dont le niveau de risque (SRRI) est inférieur ou égal à 3. Pour mémoire, les SRRI vont de 1 à 7 (7 étant le niveau de risque le plus élevé).

Le fonds en Euro, n’ayant pas de SRRI, est considéré comme un actif à faible risque.

Les libellés des profils et leur part en actif à faible risque se présentent donc comme suit, sachant que les gestionnaires doivent procéder à la réallocation au moins deux fois par an.

Nos remarques :

  • Le SRRI d’un fonds n’étant pas stable dans le temps, il est probable que les gérants se cantonnent à proposer des fonds ou UC de SRRI 2.
  • Toutefois, cela donnera accès à de nombreux fonds obligataires et diversifiés, dont la performance sera un concurrent sérieux aux rendements des fonds en Euro.
  • Il n’est absolument pas précisé si ces « profils » doivent être proposés via des grilles de désensibilisation ou via des fonds à horizon.
  • Enfin, on peut regretter que le décret ne soit pas davantage incitatif en faveur d’une gestion ESG.

Pour en savoir : lire l’arrêté

L'auteur de cet article
Les thématiques

Restez informé.e des actualités

Inscrivez-vous à la newsletter

*obligatoire
A lire aussi